24 nov. 2015

Une rue montpelliéraine #1

Hôtel de Fourques
Ca y est la nouvelle rubrique fait enfin son apparition, d'ailleurs je ne lui ai toujours pas trouvé de nom. (longue réflexion que je ne retranscrirais pas ici..)
En fait il n'y aura pas de suspens pour vous puisque c'est le titre de l'article (c'est définitivement l'introduction la plus inutile du blog)

On ne peut pas dire que je débute cette nouvelle rubrique avec une petite ruelle, je commence grand avec cette rue  bien connue des montpelliérains.
J'ai pris plus de 300 photos dans l'espoir de tout vous montrer, mais il m'a bien fallut faire des choix, trier les photos, choisir uniquement le meilleur, j'ai fait ça pour vous et aussi pour moi car j'aurais perdu trop de lecteurs d'ici la fin de l'article (déjà qu'avec l'intro j'angoisse...). Cette rue c'est la Grand rue Jean Moulin.


Il y a fort fort fort longtemps c'était dans cette rue que les cortèges des princes et grands personnages VIP faisaient leurs entrées dans la ville, aujourd'hui elle est surtout traversée pas des passants pressés et abrite commerces et hôtels particuliers.
Ce n'est qu' après la seconde guerre mondiale que l'on a rajouté le nom du résistant Jean Moulin à Grand rue. Vous verrez une plaque indiquer l'endroit où il a vécu un temps.
Si vous avez l'occasion de passer dans cette rue, vous vous rendrez compte en levant un peu la tête que vous êtes sans cesse épiés par des gargouilles, il faudra vous armer de patience pour parvenir à passer les portes des hôtels particuliers et découvrir le charmes des cours intérieures. Avec un peu de chance vous tomberez sur une fontaine, des statues ou des escaliers aux rampes interminables.
A partir du XVIIIème les extérieurs se font plus beaux et sont décorés de gargouilles, de cariatides (statues de femmes remplacant des colonnes), les dessus de portes sont tous plus beaux les uns que les autres. Cette rue en est l'exemple même.

Mon coup de coeur va sans hésitation à l'hôtel de Fourques où se sont réfugiés les collecteurs d'impôts en 1645, il a été refait après 1721. J'ai été littéralement happé par cet endroit. J'y suis restée un bon moment.
Allez je vous emmène avec moi et j'espère que cet article sera le premier d'une longue lignée.
Avant de vous quitter, j'aimerais que ce soit vous qui choisissiez pour moi la prochaine rue à arpenter et à vous faire découvrir ici.

A vos idées!
Je vous embrasse


Hôtel Saint-Côme ou à proximité
Hôtel de Fourques


Hôtel de Fourques






Photo 5 : Cariatide (statue de femme remplaçant des colonnes)

A droite fontaine située au 3


Hôtel Rey

A g. Hôtel de Boussugues



6 commentaires:

  1. J'adore!!! C'est fou comme cette ville regorge de surprise, quand on marche dans cette rue on ne se rend pas compte de tout ce qui nous entoure! Merci pour cet article c'est passionnant, je ferai attention la prochaine. Fois que je passe par cette rue!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Eden tu n'imagines pas comme ton commentaire me fait plaisir.
      Je prends beaucoup de temps pour cette rubrique, alors j'espère de tout coeur que cela va vous intéresser.

      Supprimer
  2. Moi qui y travaille, et qui aime savoir où je suis, me voilà ravie ! J'avais remarqué les gargouilles, et fait le lien avec Jean Moulin mais l'histoire d'avant la 2nde GM, je ne la connaissais pas :)
    J'ai hâte d'en savoir plus sur une nouvelle rue de la ville ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci!
      Si tout se passe bien je poste ce soir ou demain une nouvelle rue. Plus petite mais très jolie.

      Supprimer
  3. Merci pour cet article, j'adore découvrir les petits secret de notre ville :). Mais comment tu as fait pour rentrer dans l'hotel Fourques je pensais qu'il était fermé Oo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton com'
      Alors non je ne suis pas rentrée dans l'hôtel, je suis restée dans l'immense hall qui lui-même vaut un très long coup d'oeil ;)

      Supprimer