26 janv. 2016

Une rue montpelliéraine #2


Pour cette deuxième édition direction la rue du bras de fer
On continue notre vadrouille montpellieraine, dans une petite rue traversée par des marches et qui relie la place Castellane à la rue de l'Ancien Courrier.
Je l'ai choisie pour plusieurs raisons, déjà pour son charme et son côté atypique, mais aussi pour son drôle de nom, ses escaliers et sa voûte.


Cette rue a changé de nom à plusieurs reprises, elle a été appelée "Descente  du Renard", ne cherchez pas bien loin Mr Reynard tenait une auberge dans cette rue et avait mis comme enseigne......(roulement de tambour)......un renard! Vous êtes trop fort.
Plus tard on lui donna le nom de rue du bras de fer car Mr Guilleminet qui était propriétaire dans cette rue avait mis au dessus de son logis une enseigne en forme de Bras de fer.
Aujourd'hui il y a toujours un bras de fer mais il y a très peu de chance que ce soit le même qu'à l'époque.
Jusque dans les année 40 on appelait cette rue "la rue des paniers". Demandez à vos grands-parents je suis sûre qu'ils connaissent. La rue abritait un artisan qui fabriquait des paniers en osiers et il les accrochait sur sa devanture. La rue a retrouvé son nom officiel lorsque la boutique a disparue.
C'est amusant de se dire que l'appellation populaire avait pris le dessus sur l'appellation officielle.


Et si maintenant on s'arrêtait sur l'arc?
Ces arceaux en ogive réunissaient d'un côté à l'autre de la rue les maisons en vis-à-vis appartenant aux mêmes propriétaires, d'ailleurs les arcs portaient souvent leur nom.
Dans notre rue, cet arc fut dit de Bonnier (XVIII) puis de Joubert deux propriétaires de l'hôtel particulier Rodez Benavent.
C'est une des dernières rues ayant un arc voûté, il n'en reste plus que 3 à Montpellier : celle du bras de fer, et ceux de la rue Voltaire (ci-dessous) et Jacques Coeur

J'ai pu remonter difficilement jusqu'au XIeme siècle, mais sans grande certitude, cette rue était peut-être une entrée de la ville. Il faut s'imaginer l'étroitesse de la rue à l'époque qui n'avait pas ses escaliers et qui devait être bien sombre.
Aujourd'hui c'est tout le contraire, c'est une rue piétonne, avec un atout charme important et où il fait bon de s'y rafraîchir l'été à l'ombre.
J'espère que cette deuxième édition vous a intéressée, pour revoir la toute première c'est par ici. Et je réitère ma proposition, si vous souhaitez que j'arpente une rue en particulier faites-le moi savoir!
xxx





6 commentaires:

  1. Oh je ne connaissais pas cette rue :o La prochaine fois que je vais à Montpellier j'y vaiiiis ♥

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Pareil et à Montpellier il y en a beaucoup d'aussi jolies petites rues

      Supprimer
  3. Je ne suis jamais allée à Montpellier et c'est vrai que c'est une ville que j'aimerais bien visiter. Ton article est super en tout cas, la rue est très jolie et ça fait du bien de voir du beau temps ! ahah

    RépondreSupprimer
  4. Merci beaucoup Safia, si tu viens un jour à Montpellier prends le temps de te perdre dans le centre historique et ses petites rues!
    Le beau temps? oh non! J'ai profité d'un rayon de soleil très rapide ;)

    RépondreSupprimer