30 mai 2017

L'inspiration par les mots

Il y a des textes qui bercent mon inspiration, des mots qui agitent ma créativité, des personnes qui me poussent vers le haut. Je vous dis ca car ces derniers temps, l'envie d'écrire, de créer ou de faire est souvent venue après une lecture.
C'est plutôt nouveau, avant cela venait souvent en marchant, comme ca d'un coup, dans la rue, aujourd'hui une phrase, un texte, un livre va me faire cogiter et penser plus loin.
Nous avons tous une créativité en nous, c'est un petit grain, propre à chacun, plus ou moins germé selon les personnes. Je vous jure que nous l'avons tous en nous, vous en doutez?
Ayez une conversation avec n'importe quel enfant âgé entre 3 et 6 ans.
Ce petit grain il faut l'entretenir, l'arroser quotidiennement. Il existe beaucoup d'arrosoir : une musique, un film, une personne, un livre...Ca n'a pas l'air si compliqué d'entretenir ce potager de créativité quand on y pense, encore faut-il être apte à entendre, à voir et à écouter.
J'ai envie de vous présenter quelques un de mes jardiniers, ceux que je peux partager facilement avec vous, car ils ne font pas partie de mon cercle intime et qui ont la délicatesse de partager leur grain avec qui le veut.
Alors il ne s'agit pas de mon Top 3, mais plutôt des personnes qui m'inspirent en ce moment.

Mathias Malzieu ou l'accélérateur d'imagination
Je vous en ai déjà parlé plusieurs fois sur le blog. De son écriture. Des ses bouquins.
Il stimule mon imagination, il la fait travailler, il l'entretient, et la ravive lorsqu'elle a été mise de côté voir presque oubliée. Chaque page de ses bouquins me retranche dans les méandres de mon imagination. Il me pousse dans un monde plus poétique, plus fou, il me fait fuir les terre-à-terre. Le mois dernier j'ai enchaîné deux de ses bouquins avec avidité.

Lisa Gachet ou la boosteuse de motivation
Je ne suis pas du genre à admirer quelqu'un mais punaise qu'est-ce-que cette fille m'inspire! Elle tient un rôle différent, elle stimule ma motivation. Elle booste ma créativité. Infatigable, sans limite, elle voit toujours plus loin, genre très très loin même.
Elle reflète la passion, ses idées vont plus vite qu'elle, je crois qu'elle se dédouble pour faire tout ce qui lui passe par la tête, je ne vois pas d'autres explications.
Pas besoin de drogue, pas besoin d'excitants, il suffit de lire un de ses posts sur Make My Lemonade, mater son actu, pour fonçer et tout donner.

Caroline ou le puits des mots doux
Je lis les textes de Caroline du blog Le plus bel âge depuis peu. Et lorsque je termine ses textes sur Instagram, ou sur son blog, je me retrouve avec un stylo dans la main.
La douceur de sa plume, son choix des mots qu'elle fait chanter entre eux... son écriture apaise, c'est si joli "...le voir assoupi entouré de ses deux doudous panse d'un coup mes nerfs en pelote"
Après l'avoir lu, je veux écrire tout de suite, aussi bien qu'elle, penser mes mots et en trouver des nouveaux...

L'inspiration est là, partout autour de nous, mais il faut être réceptif, savoir la saisir au bon moment.
J'ai eu mes plus grandes idées dans des états de mi-sommeil, en somnolant entre deux réveils. Comme un rêve que je pouvais contrôler et réussir l'impossible avec des solutions simples.
En revanche, pour trouver l'inspiration, il me faut de la concentration, et je suis incapable de la trouver devant un ordinateur, un téléphone, la télé. L'idée peut-être mais elle s'arrêtera nette devant un écran.
Je pense sincèrement que l'inspiration, l'imagination et la créativité s'entretiennent, que certains naissent avec une graine plus propice à germer, est-ce-que les artistes sont des graines sous OGM? D'autres la laisseront tomber car ce n'est pas leur priorité, et pour beaucoup dont moi, c'est une graine dont je dois m'occuper souvent et la chérir car c'est une vraie force. 


Et vous qui-est-ce qui vous inspirent en ce moment? 


17 mai 2017

Let the sunshine in

Un nouveau look? On n'y croyait plus!
C'est vrai qu'ils se font de plus en plus rare ici, je préfère les réduire et les faire pour une pièce que j’affectionne particulièrement. Pour la simple raison que le blog a évolué avec moi, et qu'écrire est pour moi plus important que tout le reste, je ne me définis pas comme un blog mode, donc autant privilégier des pièces fortes.
D'ailleurs c'est à l'occasion d'un partenariat que je viens vous parler non pas chiffons mais lunettes!


Contactée par Visionet il y a quelques temps, j'ai eu la chance de choisir la paire de lunettes de mon choix sur leur site. Je les voulais noire, avec une légère forme yeux de chat mais pas trop, avec un petit truc en plus...et le critère sur lequel je ne voulais pas faire de concessions c'était la protection UV.. 
Alors autant vous dire que oui je les affectionne particulièrement ces lunettes, car j'ai passé des heures à étudier toutes les références (on remerciera l'existence des filtres, on ne le dit pas assez souvent) et à choisir ma paire avec amououour. J'ai jeté mon dévolu sur des Ralph Lauren qui ont tous mes critères : la couleur, la forme, le détail doré et une protection d'indice 3

Pour tout vous avouer j'ai hésité avec cette paire bien plus folle mais j'ai préféré faire un choix plus sage, plus élégant et surtout facile à porter avec n'importe quelle tenue car des lunettes originales j'en ai beaucoup et souvent chinés pour quelques euros.

Ce partenariat me permet de vous présenter un look très casual, de vous montrer mes espadrilles à encre #passionespadrille et une blouse fluide qui passe son temps à jongler entre moi et ma machine à laver tellement je l'aime je pense à toi, tellement je t'aime je rêve de toi...Référence en commentaire si vous l'avez ;)

Je suis contente de vous parler de ce partenariat car déjà si je vous en parle c'est parce que je pense que ça peut vous plaire, et que l'été approche à grands pas. Sachez que le choix est immense, les prix raisonnables, la livraison rapide et surtout! Le test webcam! On a tous fait ce test où il y avait juste un gros problème de proportion entre ta tête et les lunettes hein je suis sûre que vous voyez ce que je veux dire. Et bin la pas du tout tu branches ta cam, tu positionnes ton visage et tu te retrouves avec les lunettes sur le nez ! Ca a le mérite d'être soulevé non?

Sur ces belles paroles, je vous laisse en photos et je vous embrasse fort !

Jean(old) Naf-Naf - blouse Argentique - espadrille Gifi- lunettes Visionet *





11 mai 2017

To Do List Cool #8

Comment allez-vous?
Cette semaine je vous propose une To Do List Cool média/culture.
Comment ca c'est jeudi? C'est surfait de commencer la semaine un lundi non?


Il ya deux séries dont j'aimerais vous parler :

This is Us 

Vous connaissez? Je suis complètement accro et pour l'instant j'en suis à la moitié de la saison 1.
C'est l'histoire de Jack et Rebecca, parents de trois enfants, des jumeaux et un bébé afro-américain adopté. On suit leurs histoires respectives à travers plusieurs périodes de leur vie. Chaque épisode est découpé entre des moments présents et plus ou moins lointains.
Les personnages sont très attachants, avec chacun une personnalité marquée, forte, on se prend très vite à l'histoire.


La deuxième série est 10 pour cent sur France 2

Bon là on aime ou on aime pas. J'étais déjà au taquet sur la saison 1 et la deuxième est loin de me décevoir. Au cas ou vous soyez passé à côté : on suit la vie tumultueuse d'une bande d'agents qui travaillent dans une même agence. Il y a de tout de l'amour, du drame, de la comédie, de la tristesse mais le tout sans mièvrerie et avec l'apparition de personnages publics connues à chaque épisode, qui jouent leur propre rôle mais de façon exagérée et très drôle.


J'ai acheté pour la première fois le magazine Néon mais vraiment par hasard. Alors comment vous dire que je suis bien contente d'avoir enfin trouvé un magazine qui change! Je lis tous les articles, je ne saute pas de page, ca ne parle pas régime...
J'ai juste 4 ans de retard hein tout va bien. Pour reprendre leur propre description : Néon s’intéresse aux gens, aux sentiments comme à la culture.
C'est G-E-N-I-A-L, c'est FRAIS!
Je vous mets le sommaire du magazine pour vous faire une idée.




Frida Kahlo
Je dois vous avouer que je connais que trop peu de choses sur cette femme. 
En plus de commencer à m'intéresser un petit peu plus à son histoire, j'ai acheté les amants de Coyoacan de Gérard de Cortanze qui parle de la liaison amoureuse entre Trotski et Frida.
Peut-être je lui dédierais un prochain article... Vous serez les premiers informés.


Youtube : Elles prennent la parole
Il y a une vidéo qui tourne pas mal ces derniers jours sur la place des femmes sur YouTube. Un milieu plus sexiste qu'il n'y paraît. La faute à qui? Toi, moi, nous? 
Je n'ai pour le moment regardé qu'un quart, interrompue à peu près 100 fois par ma fille, mais j'ai espoir de la voir jusqu'au bout dans les prochains jours (c'est pas pour rien que c'est dans ma TDLC)
Bonus de la vidéo ca te permet de découvrir tout plein de nouvelles chaînes youtube et surtout de thèmes hyper variés : Société, beauté, histoire, sciences, musique... tout y passe.



Les Bonnes choses de la semaine
Natacha Birds publie chaque semaine sur sa chaîne Youtube Les Bonnes Choses de la semaine
Si j'en crois la date de la publication de sa toute première vidéo, elle l'aurait publiée une semaine après ma To Do List Cool #1.
Coïncidence je ne crois pas? #onpeutrever #jailemelon
Ses vidéos sont d'une douceur et d'une beauté dingue. Très poétique, un rendez-vous hebdo qui fait du bien.

Mtp bop a lula
Si vous avez aimé mon dernier article Une rue Montpellieraine, je suis sûre que le groupe Facebook Montpellier, patrimoine, histoire et Souvenirs vous plaira. Une bible d'informations sur l'histoire de Montpellier, et de très belles photos de notre ville.
Pour les amoureux d'architecture, d'histoire et d'art

Je vous souhaite une très bonne fin de semaine !

7 mai 2017

Une rue montpelliéraine #4

Me revoilà enfin dans une de mes rubriques préférées! Mais surtout LA rubrique qui me prend le plus de temps. Entre les photos, les recherches, le tri, les rencontres et la rédaction...Je ne compte pas le nombre d'heures passées sur cet article que vous allez lire en seulement quelques minutes. 
Quoiqu'il en soit, c'est toujours un vrai plaisir de partager l'histoire d'une rue de Montpellier avec vous.

Cette fois-ci, j'ai été invitée par Lucie à visiter l'hôtel Magnol, un hôtel particulier appartenant à sa famille et se trouvant dans la rue du Bayle. Pour la première fois, c'est vous qui avez choisi la rue et non moi et j'espère que cela continuera comme ça!
Bon trêve de bavardages on y va?



Déjà commençons par le nom de la rue du Bayle. Alors pas besoin de chercher midi à quatorze heure la rue tient son nom d'un riche propriétaire Monsieur Pierre Bayle qui avait reçu par contrat de mariage une maison donnant sur cette rue.
Il ne faut donc pas croire qu'il y ait un quelconque lien avec le Bayle, le représentant suprême du seigneur à Montpellier. Non, non, non, c'est une fausse idée. Et pour chipoter (chipotons) il serait plus correct de l'appeler rue de Bayle, plutôt que du Bayle... M'enfin..
Avant 1733, la rue portait un nom bien plus chouette, la rue de la Hache, surement dû à sa forme de fer de hache. 

Cette rue se trouve en plein centre ville pas loin des halles Castellanes et pourtant y règne un calme et une douceur de vivre. La rue est fraîche, à l'abri du soleil et des bruitgs. Les commerçants qui s'y sont installés rendent la rue plus vivante, vous y trouverez les très jolies Vanfa de Margot, l'institut de beauté "Le Salon" (je recommande!), Le salon de thé My cupcake by Lila..

J'ai été  particulièrement charmée par le côté authentique de cette rue, très brut. Les immeubles sont anciens et les détails riches...Regardez bien au dessus des portes, ou la forme des fenêtres...

Et les balcons... Parlons en de ces balcons, ils donnent un côté graphique à la rue. Et je trouve ça encore plus frappant sur les photos.




Avant de visiter l'hôtel Magnol on s'arrêtera deux secondes sur ce bel immeuble Renaissance au coin de la rue du Bayle et de la rue Ranchin et ses cinq grandes baies ogivales que l'on voit très bien sur la photo. 



Maintenant prenons le temps de pousser la porte rouge du numéro 10 de la rue du Bayle.
Comme je vous le disais en intro, c'est Lucie qui m'a invité à découvrir l'hôtel Magnol, je l'ai donc longuement écouté conter l'histoire du lieu et me montrer tous ses recoins. 
Le bâtiment a de nombreuses fois été modifié avant de devenir un hôtel particulier appartenant à la famille Magnol fin XVII. Il resta dans cette même famille jusqu'en 1999! L'arrière, arrière,arrière....petite-fille du célèbre botaniste Pierre Magnol a accepté de vendre l'hôtel à la famille Chaudière, celle de Lucie.
La descendante de Pierre Magnol voulait être sûre de laisser l'hôtel entre de bonnes mains, et c'est le cas. Toutes les rénovations, tous les changements ont été faits dans le respect du lieu et des matériaux.
Le père de Lucie est luthier, et je ne peux m'empêcher de penser qu'en faisant un métier comme celui-ci, on peut être sur que le lieu sera respecté.

Revenons un peu à Pierre Magnol...Médecin et botaniste, il fut directeur du jardin des plantes et surtout un des plus grands botanistes de son temps, c'est lui qui a eu l'idée de classer les plantes par famille. Il a quand même décrit plus de 2000 plantes, dont certaines découvertes par lui et les classant en 75 familles.
C'est en son hommage que l'on baptisa le bel arbre fleuri magnolia et que Claude François chanta les magnolias.

En rentrant dans l'hôtel on arrive dans une cour intérieure et l'on est tout de suite frappé par une sublime rampe en fer forgé inspirée de motifs végétaux.  A droite avant de monter les escaliers je ne sais pas si vous voyez mais l'architecte a choisi de faire une clé pendante plutôt qu'une colonne qui aurait alourdie l'ensemble.

Au dessus de notre tête une très jolie verrière semble être là depuis toujours pourtant rajoutée récemment par la famille de Lucie. (visible sur la première photo de l'article)
Sur la droite se trouve la Salle de musique où un piano trône fièrement. Cette salle de musique est utilisée par Lucie qui s'occupe de l'événementiel du lieu, pour des concerts, des séminaires...
Impossible de ne pas être séduit par son plafond à la française et ses superpositions de poutres et de chevrons.
















Après avoir emprunté l'escalier, que j'ai photographié en long et en travers, (je vous ai épargné) se trouve à l'étage l'atelier du père de Lucie et un très bel appartement en location courte.


J'ai été particulièrement honoré de visiter l'atelier, très sensible à ce lieu, à cet amour du bois, aux dégradés de bruns. On retrouve d'ailleurs à cet endroit au sol le plancher se trouvant au dessus du plafond à la française sur lequel reposent des pierres (appelées bars).
Pendant la visite j'étais coupée du monde, comme l'impression d'être dans un autre temps, dans une demeure loin du centre ville.

Si vous souhaitez avoir plus d'informations, visiter l'hôtel, l'atelier ou organiser un séminaire : je vous invite à vous rendre sur le site Internet de l'hôtel.


Je vous laisse terminer notre escapade avec quelques photographies...Les deux premières prises à l'hôtel Magnol et les suivantes rue du Bayle.

Un énorme merci à Lucie qui m'a invité à l'hôtel Magnol et par la même occasion m'a poussé à lever la tête dans la jolie rue du Bayle que je connaissais déjà mais si peu finalement...
J'espère que vous avez passé un bon moment et je vous dis à très bientôt! Oui, mais où? Vous avez une idée?

Hôtel Magnol : appartement en location avec vue sur Saint Anne
Hôtel Magnol ; sortie des domestiques
Rue du Bayle
Rue du Bayle


Rue du Bayle

Rue du Bayle
Rue du Bayle

Rue du Bayle

Rue du Bayle

Rue du Bayle


Rue du Bayle
Rue du Bayle
Rue du Bayle

Lectures :
Montpellier, ses sixains, ses îles et ses rues de Grasset-Morel
Les noms de rues à Montpellier de Marcel Barral
Regard nouveaux sur le vieux Montpellier par Jacques Fabre de Morlhon

Sites :
http://www.lefigaro.fr/jardin/2015/06/19/30008-20150619ARTFIG00034-le-pere-du-magnolia-cet-inconnu-des-jardins.php
https://www.hotelmagnol.com/


Retrouvez les autres articles d'Une rue Montpellieraine
Rue du bras-de-fer
Rue du Puits du Temple
Grand Rue Jean Moulin